maison autonome

Comment réaliser une maison autonome ?

Total
0
Shares

La réalisation d’une maison autonome n’est pas donnée à tout le monde. Il existe de nombreux critères auxquelles vous devez vous conformer. L’adoption des équipements et des appareils électroménagers performants et économiques participent également à cette quête.

Si vous prévoyez de transformer votre maison en un logement autonome, découvrez dans cet article comment y parvenir.

Le système de chauffage pour une maison autonome

Une maison autonome se chauffe grâce aux systèmes de chauffage issus des énergies renouvelables. Il est également possible de se servir des matériaux localement disponibles.

Le bois

Pour réaliser une maison autonome, vous pouvez utiliser le bois comme combustion pour alimenter un poêle à bois à accumulation. Le chauffage offert par ce dernier peut être prolongé sur une surface importante.

Une maison autonome peut aussi se tourner vers un poêle hydro ou poêle à bois bouilleur. Celui-ci dispose d’un circuit de chauffage central qui sera raccordé au circuit d’eau.

A part le chauffage de l’ensemble de la maison, le poêle hydro est conçu pour fournir de l’eau chaude sanitaire. Pour cela, le raccordement va se faire avec le ballon.

Pour la cuisson, vous pouvez opter pour le poêle ou fourneaux à bois. Ces systèmes sont à la fois abordables, écologiques et économiques.

Le soleil

Le chauffage et l’eau chaude sanitaire dans une maison autonome peut être obtenus en exploitant la chaleur du soleil. Il suffit donc d’installer des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques pour jouir de ces besoins.

Vous devez savoir que si les panneaux n’assurent que la production d’eau chaude sanitaire, il s’agit d’un chauffe-eau solaire.

Comme nous venons de le dire, il vous faut des panneaux solaires. L’emplacement idéal pour ces équipements reste le toit. La position inclinée vous permet de profiter du maximum d’ensoleillement.

Pour jouir en permanence du chauffage, vous pouvez combiner les deux sources d’énergie à savoir le bois et le soleil. De cette façon, vous pourrez toujours vous chauffer même si le soleil n’est pas au rendez-vous pendant la période hivernale.

Pour accompagner ces systèmes, vous devez vous assurer de l’isolation de vos murs, du toit, des combles, des portes et des fenêtres. Une bonne isolation vous assure du confort ainsi que de l’économie en énergie.

réalisation maison

La production de l’électricité dans une maison autonome

Une maison autonome possède les capacités pour produire de l’électricité si vous lui donnez les moyens nécessaires. En lui fournissant les équipements adéquats, elle pourra s’affranchir du réseau électrique.

Encore une fois, le système fait appel aux énergies renouvelables. Pour l’électricité, le vent, l’eau, le soleil et l’air sont les éléments à exploiter. Le choix entre ces systèmes va se faire en fonction de la région où la maison est implantée.

Pour les zones ventées comme sur le littoral, il est recommandé d’opter pour l’éolienne. Si vous habitez dans une région recevant le maximum d’ensoleillement toute l’année, il est préférable de choisir l’énergie solaire. Par contre, le système hydraulique est conseillé pour une maison se trouvant près d’une source d’eau abondante.

L’inconvénient de ces sources d’énergie, c’est leur caractère intermittent. Vous ne pouvez donc pas jouir de ces éléments à tout moment. Et même lorsqu’ils sont accessibles, leur intensité pourra ne pas suffire pour produire assez d’électricité pour votre foyer. Il convient donc de combiner deux systèmes.

Vous avez également une autre alternative pour profiter de l’électricité tout au long de l’année. Il s’agit de l’intégration de batteries à votre système de production. Ces équipements œuvreront dans le stockage de l’énergie. Elle pourra ensuite la restituer lorsque vous en aurez besoin.

Une maison autonome peut aussi se servir de panneaux aérovoltaïques dans le but d’être autosuffisant en électricité. Ces équipements assurent la production de l’électricité à partir du soleil.

Mais en prime, ils produisent du chauffage grâce à une ventilation d’air chaud. La maison autonome pourra ainsi acquérir de la fraîcheur pendant l’été.

La production d’eau dans une maison autonome

La maison autonome n’a pas besoin du réseau d’eau national pour la desservir en eau. Pourtant, elle est obligée d’être raccordée au réseau pour se conformer à la loi.

Si telle est l’obligation légale, le mieux à faire c’est de réduire la consommation au maximum. Pour cela, vous devez vous tourner vers d’autres systèmes de production.

Vous pouvez notamment récupérer l’eau de pluie qui est une ressource naturelle et écologique. Pour s’assurer de sa qualité, il est recommandé de la filtrer et de la traiter.

L’eau obtenue peut vous servir pour l’arrosage du jardin, le lavage de la voiture ou l’alimentation de la cuve des toilettes.

Installez ensuite un puits canadien pour l’eau que vous allez utiliser pour la cuisson. Vous pouvez également la traiter de la même manière que l’eau de pluie.

L’économie en eau peut également passer par l’adoption d’une toilette sèche et la préférence pour une douche au lieu d’un bain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À Lire aussi
construire un garage

Coût de la construction d’un garage

Si vous avez besoin d’une estimation du coût total de la construction d’un garage, cet article vous sera certainement utile. Lisez-le pour vous faire une idée approximative du coût impliqué.…